Site officiel | Maison de la Céramique du pays de Dieulefit | Boutique : Essais

Boutique : Essais

  • Propos d'un Céramiste

    Propos d'un Céramiste

    Auteur : René BEN-LISA

    Potier de grès isolé dans cette région de faïence et de terre vernissée qu’est la Provence, René Ben-Lisa écrit pour rompre le mur de sa solitude. En 1971, il débute une correspondance avec Philippe Lambercy, autre maître de la céramique, dont le calme et la mesure le soutiennent dans ses « errements ». En 1987 il répond à Michel Le Gentil, un jeune potier de formation littéraire, s’efforçant de lui transmettre l’expérience d’un céramiste plus âgé. Cet échange épistolaire ne s’arrêtera qu’avec sa mort en 1995. Sa prose « hachée » suit le rythme de sa pensée et nous fait vivre les réussites et les échecs de ses cuissons, les humeurs de son four à bois, la quête de son jaune perdu, ses promenades sur le mont Lozère, « du banal quotidien » qu’il relate avec simplicité et précision comme dans un journal de bord. Mais ses lettres nous révèlent aussi les profondes réflexions de son cheminement d’artiste avec ses incertitudes et ses désespoirs, dans sa volonté de faire une céramique hors du temps. Au cours de ses méditations, il s’interroge inlassablement sur son art, cherchant, avec humilité, la vérité de l’œuvre céramique et non sa beauté.

    18.50 €
  • Le Poème Céramique

    Le Poème Céramique

    Auteur : Daniel de MONTMOLLIN

    Qu’est-ce que la Poterie et quelle en est la signification pour aujourd’hui ? Dans quel univers le potier se meut-il ? En quoi son métier demeure-t-il un champ privilégié de créativité ? Le potier est-il seul à former de la matière ou reçoit-il de celle-ci une formation ? Cet essai tente de répondre à ces questions. Il n’est donc pas un manuel d’initiation pratique, mais s’attache à dégager les valeurs offertes quotidiennement à l’artisan qui oeuvre sur la Terre avec l’Eau, l’Air et le Feu.

    14.50 €
  • Par l'Eau et le Feu

    Par l'Eau et le Feu

    Auteur : Daniel de MONTMOLLIN

    L’eau inonde et noie, le feu brûle et consume. Ces deux éléments sont pourtant les « compagnons » du potier de toujours. C’est que l’eau rend aussi pâteuse la poussière d’argile, ouvrant ainsi une voie privilégiée à la créativité ; et le feu achève la besogne en la transfigurant. Telle est la nécessaire épreuve à laquelle le potier soumet son argile, redécouvrant ainsi chaque jour, à sa racine, l’ambivalence de l’eau et du feu. Mais qui, au juste, est le plus touché par ce double pouvoir ? La poussière d’argile ou le potier qui confie aux éléments l’ouvrage de ses mains ? Et plus encore, cet itinéraire, secrètement imagé par ce métier qui a l’âge de l’humanité, n’intéresserait-il pas l’homme tout court, potier ou non, lui proposant d’atteindre, à travers une prodigieuse noyade et une non moins prodigieuse brûlure, les rives mêmes de la vie ?

    14.50 €
  • Brève histoire de la céramique

    Brève histoire de la céramique

    Auteur : Jean GIREL

    Il y a 30 000 ans, en Moldavie, le chaman qui prédisait l’avenir en jetant des figurines d’argile dans le feu fut le premier céramiste de l’humanité. Tout au long de son aventure multimillénaire, la céramique sera ainsi marquée par les gestes du sacré, mais aussi par ceux du quotidien, de l’alchimie, de l’art, de la science, en conservant, à travers ses métamorphoses et voyages, la mémoire de ses expériences. Sous la plume de Jean Girel, nous découvrons que son histoire est aussi une célébration.

    14.90 €
  • Lettres d'un céramiste

    Lettres d'un céramiste

    Auteur : René BEN-LISA et René FUNK

    La correspondance de Philippe Lambercy (1919-2006) avec ses amis, pairs et collègues couvre une époque charnière où le renouveau de cet art du feu, la céramique, est en pleine effervescence. Ces échanges sont d’autant plus précieux que les conditions de cet art ont totalement changé avec le XXIe siècle. Philippe Lambercy a entretenu une correspondance suivie avec trois destinataires. La principale est le fruit d’une longue amitié avec Daniel de Montmollin qui a débuté en 1953 où aucun des deux futurs céramistes n’avait un vrai atelier personnel. Ces années du départ étaient empreintes d’ignorance et du besoin d’apprendre afin de retrouver le sens et les racines profondes du métier. Au travers de ses lettres, Philippe Lambercy, manifeste son indépendance d’esprit et son désir de renouveau dans le cadre du métier de céramiste.

    18.50 €


Maison de la Céramique du Pays de Dieulefit
Parc de la Baume
Rue des Reymonds
26220 DIEULEFIT
Tél : 04 75 50 20 98