Site officiel | Maison de la Céramique du pays de Dieulefit | Les certifications

 « Céramiste »

Titre enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles

Niveau de qualification :   5

Domaine d’activité : Code NSF : 224  Matériaux de construction, verre, céramique


                                                  Secteur d’activité                                                                          

Potier /Potière, Céramiste, Plasticien / Plasticienne, Tourneur/Tourneuse, Décorateur/Décoratrice   

De par la capacité du céramiste à transformer les matières premières utilisées lors de la fabrication de ses œuvres, son métier fait pleinement partie du secteur des Métiers d’Art.

Type d'emplois accessibles

- Création ou reprise d'une entreprise de type artisanal, le plus souvent unipersonnelle (Très Petit Atelier -TPA)

- Plus rarement, le céramiste peut être salarié d’une entreprise

Responsabilité et autonomie caractérisant les postes ciblés     

Pour la partie concernant son activité de production en son nom propre, le céramiste est chef d’entreprise. Il définit en toute autonomie et sans en référer à une hiérarchie, les orientations de son activité : il conçoit sa production et la réalise, il supervise le cas échant le travail de ses collaborateurs. Il gère son entreprise et commercialise sa production en choisissant les réseaux de diffusion correspondants. 

Pour la partie de son activité en prestation, pouvant être secondaire en matière de durée et de fréquence :  

Il travaille en fonction d’un planning établi conjointement avec son client, qui tient compte de l’activité de son entreprise. 

S’il travaille à façon, il répond à la commande de son client qui définit la nature des pièces produites, leur nombre, etc….

S’il transmet son savoir faire : dans le cadre de son propre atelier ou d’un centre de formation, il définit les objectifs et les contenus de ses enseignements. 

 

Objectifs de la certification

Valoriser un secteur de métier:

- En permettant sa reconnaissance par un niveau d’étude élevé.

- En assurant la mise à jour des compétences nécessaires à l’exercice du métier dans un contexte contemporain et permettre ainsi sa pérennisation.

- Maintenir des savoirs faire ancestraux

- En valorisant une qualité de production dans le domaine de la céramique par les attendus de la certification, et ainsi assurer une image qualitative de la profession.

- En donnant au métier un indicateur de valeur des savoir-faire pour les prestations fournies, ainsi que sur le marché du travail 

- En valorisant une production céramique issue d’une tradition ancestrale et en favorisant sa présentation sur le marché actuel. 

Permettre au céramiste :

- De valoriser ses compétences par un niveau de qualification

- La reconnaissance de compétences acquises, nécessaires à l’exercice d’un métier demandant de déployer un ensemble d’activités qualitatives, complexes et complémentaires. 

- De se réorienter professionnellement en cas de problème (physique, sociaux…) l’obligeant à exercer une autre profession.

- D’accéder à des formations de niveau supérieur (formation universitaire de formateur) en suivant un processus d’équivalence

Ce que permet la certification :

-  Accéder, par la voie de la formation continue à un niveau de qualification moins répandu, dans les métiers de la céramique artisanale: à l’échelle national, seuls 3 centres y préparent et dans la partie Sud Est, la Maison de la Céramique est le seul centre de formation à le proposer.

- A l’échelon de notre territoire de tradition potière, de maintenir et développer un volet économique (installation d’entreprises mono-salariales et tourisme) en lien avec une activité artisanale ancienne de plus de 2000 ans.

-  A l’échelle nationale, de contribuer plus largement au renouvellement de la filière céramique artisanale en maintenant un degré de compétences en rapport avec les évolutions du marché du secteur Métiers d’Art.

 

Pré requis à l’accès au dispositif de certification


Par la voie de la formation continue :

Le candidat n’est pas débutant. Il a une pratique professionnelle ou non, de tout ou partie des étapes de travail de l’argile : conception, façonnage, traitement de surface et cuisson.

Il doit attester de cette pratique dans un dossier de candidature, composé d’une lettre de motivation, d’un CV, d’un book de photos et de pièces de sa réalisation.

Candidat libre :

Le candidat aura déjà effectué un parcours de formation continue et souhaitera valider un ou des bloc(s) complémentaire(s) à une première présentation au titre.

Pour le candidat se présentant par la voie de la Validation des Acquis de l’Expérience - VAE

Conditions déterminées par le texte de loi (Code de l'éducation - Article L335-5): peut demander la validation des acquis de son expérience prévue à l'article L. 6411-1 du code du travail, toute personne ayant exercé une activité en rapport direct avec le contenu de la certification visée. La durée minimale d'activité requise pour que la demande de validation soit recevable est d'un an, que l'activité ait été exercée de façon continue ou non, à temps plein ou à temps partiel, sous un ou plusieurs statuts (salarié, travailleur indépendant, bénévole, volontaire, demandeur d’emploi…).

 

Description des modalités d'acquisition de la certification


Le titre de « Céramiste » se compose de l’ensemble des 3 blocs de compétences.

Le candidat se présentera au titre de « Céramiste », afin d’obtenir :

  • soit le titre complet, c’est-à-dire l’ensemble des 3 blocs composant la certification
  • soit un ou des blocs de compétences.

Un bloc est validé :

Lorsque le candidat issu de la formation continue ou le candidat libre, obtient au moins le nombre de points requis pour celui-ci, soit :

  • BLOC 1 : 240/480
  • BLOC 2 : 30/60
  • BLOC 3 : 30/60

Pour le candidat à la Validation des Acquis de l’Expérience : si l’ensemble des critères correspondants, présents au référentiel, est validé.

 La certification est obtenue dans son intégralité :

Lorsque le candidat, issu de la voie de la formation continue, obtient au moins le nombre de points requis par bloc, pour l’ensemble des 3 blocs.

Pour le candidat à la Validation des Acquis de l’Expérience : si l’ensemble des critères correspondant aux 3 blocs, est validé.

 Capitalisation des blocs de compétences :

La validation d’un bloc de compétence est acquise sans limite de durée.

Le candidat souhaitant valider des blocs complémentaires se présentera à la session du jury correspondante.

Cas de validation partielle chez le candidat cherchant à valider le titre dans son intégralité :

Candidat issu de la formation continue :

Si le candidat obtient la moyenne des points pour un ou deux blocs uniquement, une validation pour le ou les blocs concerné(s) sera prononcée. Le candidat pourra se représenter en candidat libre, lors de la session de jury correspondante.

Candidat VAE :

Si l’ensemble des critères ne sont pas validés, une validation pour le ou les blocs sera prononcée. Le candidat pourra se représenter lors de la session du jury correspondante.

 Cas de demande de validation par bloc:

Candidat issu de la formation continue : Le candidat souhaite valider un ou des bloc(s) en rapport avec son parcours.

Candidat libre : Le candidat a déjà effectué un parcours de formation continue et souhaite valider un ou des bloc(s) complémentaire(s) à une première présentation au titre.

VAE : le candidat pourra présenter sa demande de validation pour le ou les bloc(s) qui correspondent à son besoin.

 Obtention par équivalence :

Il existe des certifications professionnelles proches du titre de « Céramiste » mais les blocs de compétences les composant ne permettent pas une équivalence, les capacités attestées n’étant pas identiques.

fiche RNCP n°11896



Maison de la Céramique du Pays de Dieulefit
Parc de la Baume
Rue des Reymonds
26220 DIEULEFIT
Tél : 04 75 50 20 98